La Syrie n'a pas toujours été un pays bouleversé

Photographie  : Ekaterina Zhuravleva  


Aujourd'hui les seules images que nous voyons de la Syrie sont celles d'un pays dévasté, en ruine, détruit par son propre dirigeant et envahit par le terrorisme. Nous nous sommes habitués à voir son peuple souffrir. Nous les voyons s'en remettre à Dieu et implorer la communauté internationale par l'information des caméras relayée à travers le monde sur nos chaines occidentales. Au moins on en parle me direz-vous ! Oui mais en parler est devenue une réalité qui a fini par être intégrée par le plus grand nombre, et s'est enfermée dans l'information banale et quotidienne. C'est devenu quelque chose de normal d'allumer sa télé le soir, de descendre son fil d'actualité Facebook et de tomber sur des vidéos de bombardement relayées quasiment en direct sur nos écrans ? En tapant "Syrie" sur internet, on tombe sur des gros titres : " Comment Assad a gazé son peuple? "

On parle d'un pays en proie à une agonie sans fin. Une agonie que l'on accentue en agissant à moitié par l'intermédiaire des résolutions prises au CS et qui ne sont presque jamais appliquées ou des multiples condamnations qui ne trouvent plus aucune légitimité. Sa population a fini par développer une haine croissante de l'Occident, accentuée par l'Islam radical nous accusant la cause principale des maux du pays. A qui la faute ? 

Qui se rappelle de la Syrie réputée pour ses activités commerciales, à la périphérie de la Route de la soie, avec ses célèbres souks. Aujourd'hui les seuls tweet posés par "les citoyens syriens" sont avant tout des appels à l'aide. Je mets le terme citoyen entre guillemet, puisque si l'on se réfère à la définition de Debray, dans La République expliquée à ma fille : " le citoyen, c'est celui qui participe de son plein gré à la vie de la cité. Il partage avec ses concitoyens le pouvoir de faire la loi, le pouvoir d'élire et, le cas échéant, d'être élu". Alors où est le problème ? De quelle citoyenneté parlons-nous ? Ou alors avons-nous possédé une vision beaucoup trop idéalisée de l'évolution de l'autoritarisme en Syrie ? D'un point de vue personnel, je refuse de mentionner que  les Syriens sont pleinement dotés de leurs droits civiques. 

Enfin bref, aujourd'hui je souhaitais véhiculer une autre image de la Syrie, une facette que l'on a complètement effacée du paysage depuis le début de la guerre en 2011. Je vous invite donc à regarder cette vidéo, publiée le studio WatchCut Video, retraçant les critères de beauté en Syrie sur plus d'un siècle. J'étais partagée en voyant cette vidéo circuler sur mes réseaux sociaux. Un mélange de surprise en voyant le visage illuminé de cette femme qui s'amuse à remonter le temps en jouant sur le maquillage. La société syrienne était vachement imprégnée des codes occidentaux, par le rouge à lèvre notamment. Cela s'explique du fait que le pays est une ancienne colonie française. Les coiffures étaient plutôt extravagantes, les femmes libres. On voit la nette différence en 2010, qui montre une femme voilée, vêtue de noir, ne portant pas une seule trace de maquillage. La guerre referme les esprits, et laisse des traces tenaces et permanentes. Et la femme est l'une des premières victimes de la guerre, du fait de son statut social et de son sexe au Proche et Moyen-Orient. 




➠ Je vous laisse cliquer sur cet article qui est un témoignage de la vie en Syrie avant le début de la guerre 


I am moving !



Je m'envole enfin! J'ai passé mon bac, réussi mon concours, j'entre donc à Sciences po Lyon l'année prochaine, ce qui veut dire que je quitte Grenoble, et ce qui signifie que je vais vivre seule!
Je vous avez dit que je reviendrai sur le blog, cela fait un mois que je suis en vacances, j'ai donc eu le temps de bien relâcher la pression accumulée cette année.

J'ai eu le temps de trouver mon futur appartement, je me trouve en réalité sur le campus de St Etienne pour deux ans puisque Sciences po Lyon possède deux campus. Je ne vous cache pas que je suis un peu déçue de ne pas être dans la ville même mais au moins je peux loger dans un appartement deux fois plus grand pour le même prix aha!
De ce fait j'épluche tous les magazines de déco et je suis à fond sur Pinterest à la recherche d'idées déco pour habiller mon appartement. J'ai pensé alors publié un article pour vous montrer ce sur quoi je me suis arrêtée.

D'abord j'imagine l'ambiance de mon appartement dans un style urban soft qui mélange le bois, le métal cuivré et argenté avec des couleurs grisés et roses à tendance scandinave. Mais j'aime aussi beaucoup les décors végétaux et boisés qui tirent sur l'exotique. Mais on reste cool hein, je veux pas avoir non plus un appart tout droit sorti des chaines youtube américaines.


Table en bois avec pied métallique
Table massive en bois type chalet


Fauteuil suspendu en rotin
Etagères balançoires à cordon


Eclairage à suspension
Ampoules alignées suspension avec poutre


Canapé d'angle gris 



Accent botanique, ensemble de plantes 
Tapis persan à motif

Miroir ancien dans pièce shabby
Grand miroir de pied




➠ Quel est votre style de déco préféré? 


NEED SOME TIME



Bonjour, cela fait extrêmement longtemps que je n'ai pas été active sur le blog, mais beaucoup de choses ont changé entre temps. 
Je suis me suis d'abord rendue compte de ce tourbillon médiatique où tout s'achète, où bien souvent ta popularité, ton nombre de visites dépendent avant tout des marques que tu vas mettre en avant, des événements sur-médiatisés que tu vas partager. Combien d'articles voit-on similaire sur la blogosphère? 
J'ai moi même était prise dans ce cercle vicieux, on commence à bloguer par passion et puis très vite on se rend qu'on ne peut pas faire ce qu'on veut, nous avons certains engagements. 
J'ai longtemps été victime de tout ce matraquage publicitaire, et inconsciemment je le suis encore. J'ai mis en avant des produits en en faisant la promotion, par pure conviction, mais tout est calculé par la société et ses firmes. Tout n'est que stratégie commerciale et marketing, on cherche à te faire croire que ce produit va te faire te sentir en accord avec toi même, alors que cette même marque exploite sa main d'oeuvre dans les pays du Sud ; les gens dans le besoin passent après les apparences.  Les marques se moquent de nous et nous utilisent comme simple moyen. Nous évoluons en permanence dans un monde irréel, qui n'est détenu que par une infime partie de la population mondiale. 
Depuis le début de l'été j'ai pris vachement de recul sur moi même, sur ma façon de penser, d'agir et de me comporter dans mes relations. D'autre part j'ai réellement commencer à m'intéresser à l'actualité et aux problèmes géopolitiques auxquels le monde doit faire face aujourd'hui. Et je me rends compte des propos si simples  que je tenais sur le blog en vu de ce qui nous entoure réellement. 

Je ne vais pas de supprimer mon blog, il fait parti de moi, et comme moi il va seulement évoluer. 
Je ne publierai surement pas d'autres articles avant la fin de l'année (scolaire). Je veux et je vais reprendre le blog, parce que finalement Internet est mon vice. Je ne sais pas du tout quel genre d'article je publierai, j'aime toujours autant prendre des photos de mes looks puisqu'on peut s'amuser avec les différents cadrages et prises de vue. De plus j'adore toujours autant les vêtements, les belles matières et les couleurs, c'est beau, ça donne tellement de caractère à une personne. 



Spring wishlist



  • Cette saison mes gouts se déclinent en deux couleurs: le rose, le métallisé puis en deux tendances: les bombers et les lacets
  • Deux coup de coeur pour le petit sac Bianca de Nat&Nin et pour les jolies stan customisées.
  • A la recherche d'un long manteau rose et bien taillé pour la saison. Aucune idée d'où me vient cette soudaine passion pour le rose. 
  • Complètement fan des tops à lacets, tellement sexy et désinvoltes!
  • Adepte de la nouvelle collection "New metallics" de Mango. Pour un léger coté rétro et futuriste, on adore!
  • Les bombers, qu'ils soit noirs, kakis, brodés ou à imprimés, ils sont parfaits pour la mi-saison ;  et on les veut par milliers.

* Je me suis trompée les baskets ne sont pas des Superstar mais des Stan smith!! 

Tendance highlighter

3 mois : 90 jours, 2 160 heures; c'est long.
Trois mois d'absence, hors de la blogosphère, complètement déconnectée.
Nous sommes aujourd'hui samedi 9 avril 2016, et j'écris un article.
Je ne sais pas ce qu'y 'est passé ce suspend soudain et brutal. Je pense avoir été pris dans le tourbillon du deuxième trimestre, avec la pression des notes et des examens. Que vais-je faire plus tard? Quelles études? Ai-je un assez bon dossier pour rentrer dans cette école? Enfin bref, je me suis laissé déborder par les événements et j'ai mis de côté le blog.

Je suis actuellement en stage, chez Peclers à Paris, une agence de tendances, innovation, style et prospective. A l'intérieur on y créait des cahiers de tendances, on analyse des prospectives de tendances mais on élabore également des stratégies de marque.
Je viens seulement commencer donc je ne peux pas encore vous donner mon avis mais je vous ferai surement un retour sur expérience si vous le souhaitez.


Je souhaitais revenir en douceur sur le blog, rien de concret, seulement quelques nouvelles, je ne vous oublie pas.
Pour accompagner cette vague de douceur, je consacre la fin de cet article à une tendance douce, qui fait du bien, et qui nous illumine.
L'higlither est une nouvelle tendance de maquillage, qui a démarré il y a quelques années dans les défilés, tout comme le bronzer.
L'highlighter ou illuminateur est également utiliser pour le coutouring, celle-ci sert à illuminer et à mettre en valeurs certaines zones du visage. Pour un effet bonne mine nous pouvons l'appliquer par petites touches sur les pommettes juste au dessus du blush qui permettra un glow naturel.
Mais il s'applique également autour du sourcil afin de donner à l'oeil un regard plus défini. L'highliter se pose ici sous l'arcade sourcilière et sur le haut des tempes
Pour finir vous pouvez également le poser sur l'arc de cupidon  pour un style discret, naturel mais attirant.
D'autant plus qu'il existe des illuminateurs sous formes de crème, de poudre et de stick, de couleur champagne, dorée ou encore rosée; de quoi satisfaire tout le monde!


Contrairement au bronzer, je n'ai pas encore réussi à sauter le pas et a appliquer de l'illuminateur quotidiennement. Je trouve que le résultat sur moi est trop excessif, et en ce moment je viens souvent au lycée sans maquillage, je ne ressens plus le besoin de me maquiller autant qu'avant, je laisse ma peau respirer.

Pour conclure je vous laisse avec une série d'inspiration dénichée, comme à mon habitude, sur Pinterest.